Rodez. L’Agglo soutient le rayonnement des clubs


l’essentiel
Si elle n’a pas de compétences en matière de sport, la collectivité appuie néanmoins financièrement certaines structures dont le rayonnement dépasse le cadre départemental ou régional et concourt au développement de l’attractive.

Rodez agglomération a débloqué plus de 384 000 € répartis entre sept clubs et l’association organisatrice du rallye du Rouergue. Tous ayant en commun de faire rayonner l’agglo bien au-delà de ses frontières. C’est justement sur l’autel de l’attractivité que la collectivité soutient ces clubs, dont les représentants avaient été invités, jeudi, pour officialiser en quelque sorte cette aide. Une aide sonnante et trébuchante, qui ne comprend pas la mise à disposition des infrastructures comme les stades ou la piscine pour le GRN.

Le principal bénéficiaire de cette mesure est le Rodez Aveyron football qui reçoit un chèque de 200 000 €. à la veille d’un Rodez-Bordeaux, pour le compte de la 27e journée de Ligue 2, diffusé sur les chaînes de L’Équipe et Prime, les représentants du Raf ont fait part de quelques données chiffrées issues de la Ligue de football professionnel.

Elle estime la présence du Raf sur les chaînes de télé à cinq millions d’euros d’équivalent publicitaire et des retombées économiques pour le territoire aux alentours de dix millions d’euros.

Des chiffres qui ont toutes les raisons d’évoluer à la hausse via notamment la réalisation du nouveau stade Paul-Lignon, qui servira aussi les intérêts d’un Rodez Rugby qui retrouve de l’ambition.

D’ailleurs, après Paul-Lignon, ce sont les travaux de l’Amphithéâtre, qui abrite notamment les matchs de handball et le basket, les clubs d’escrime, de gymnastique ou d’arts martiaux, qui verront peut-être enfin le jour. Pour être honnête, on ne sait pas trop comment s’y prendre. Il faudrait doubler la capacité, rajouter des loges. On va lancer un concours d’architecte, mais avant il faut déterminer un cadre de référence , a lancé Christian Teyssèdre, assurant que les clubs directement concernés, seront invités à donner leur avis. Dix millions d’euros sont d’ores et déjà prévus pour cela “, a-t-il poursuivi. Un sujet naturellement suivi de près par les clubs de handball, qui est passé de chasseur a chassé dans sa course à l’accession, et de basket qui poursuit une importante restructuration en interne “. Mais aussi du judo qui vise une montée en Nationale 1 ou de l’escrime qui parvient à briller sur la scène européenne et peut potentiellement voir un de ses tireurs, Gaëtan Billa, participer aux JO de Paris.

Hormis pour le club de rugby LSA, dont 45 % des effectifs sont issus de l’agglomération et qui va descendre en Fédérale 3, les votants des clubs sportifs ruthénois “sont au vert” pour reprendre l’expression de Christian Teyssèdre, qui souhaite aller plus loin en matière de sensibilisation au sport. On devrait faire plus, communiquer plus sur les bienfaits du sport. Le sport est une école de l’apprentissage de la vie, et vous tirez l’agglo vers le haut. On ne fera pas d’économie sur le sport. Malgré le contexte économique, on n’a jamais baissé les subventions et on va continuer sur cette voie-là. De quoi conforter chacun des clubs dans leurs ambitions.



Source link

Leave a Comment