Défilé Victoria Beckham : voici les deux couleurs qu’on portera toutes sur les paupières l’hiver prochain


Au défilé Victoria Beckham, l’immersion était directe et totale grâce à la senteur qui planait, émanant de l’une des bougies de la créatrice inspirée par les soirées parisiennes et issue de sa ligne de parfums Suite 302… Pour ce qui est de la beauté, la maquilleuse Fara Homidi a expliqué en coulisses que Victoria Beckham “voulait vraiment que l’accent soit mis sur le regard”.

Le maquillage tout en douceur du défilé Victoria Beckham automne/hiver 2024-2025

“Nous avons donc utilisé deux couleurs différentes : un Eyeliner Kajal blanc nuageux et un Stick Eyewear orange mandarine. L’idée est de créer un ombré moderne en positionnant l’ombre à paupières essentiellement dans le coin interne. Avec Victoria, il s’agit toujours de modernité, de force et de structure”. Malheureusement, aucun des deux produits n’est encore sorti… pour l’instant. Pour ce qui est du reste du maquillage, la peau est restée nude, préparée avec les deux nettoyants Victoria Beckham. Les sourcils étaient renforcés avec le crayon à sourcils BabyBlade Micro fine et la bouche atténuée avec un correcteur pour que “tout soit plus nude et plus discret, de sorte à ce que l’on voit vraiment l’éclat des yeux”, a ajouté Homidi : “Il y a une certaine douceur, une féminité… Pas de bords durs, tout est juste, léger et aérien”.

Peter White/Getty Images

Peter White/Getty Images

Si le choix d’une des deux couleurs de fard dépendait des iris de chaque mannequin, le coiffeur Anthony Turner s’est inspiré de l’ensemble de la collection pour la coiffure : “Nous avions besoin de quelque chose qui s’accorde bien avec les cols hauts”, a-t-il expliqué, “tout ce qui était lâche n’aurait pas fonctionné. Nous avons passé en revue tous les mouvements – que ce soit mouillé ou non – nous avons fait de nombreuses versions. Nous sommes arrivés à l’idée que les cheveux devaient ressembler à de la soie, avec une coiffure très sophistiquée : une raie centrale stricte et une magnifique texture séchée au sèche-cheveux et attachée en une queue de cheval très, très, très basse.” Et en effet, pas un cheveu ne dépassait : ”La queue de cheval est très serrée – nous voulions que cela ressemble un peu à une illustration de mode, c’est très linéaire.” Pour se faire, Anthony Turner a utilisé le nouvel outil GHD, le lisseur Chronos, pour rendre les cheveux aussi lisses que de la soie, et le produit Ultimate Repair de Wella pour revigorer les cheveux souffrant de fatigue en fin de saison.

Traduction par Mélanie Nauche.

Peter White/Getty Images

Peter White/Getty Images

Article initiallement publié sur Vogue UK

Retrouvez plus de beauté sur Vogue.fr :
Les coiffures de Loewe inspirées par les mangas ont fait sensation à la Fashion Week de Paris
Quels sont les secrets d’un expert pour bien définir ses boucles ?
Tendances coiffure et maquillage : 7 styles qu’on portera toutes l’hiver prochain repérés à la Fashion Week de Paris





Source link

Leave a Comment